L’Open Café est mis en vente par son fondateur. Je vous livre plus de détails sur le constat de Bernard Bousset sur la transformation du quartier.

Les propos de Bernard Bousset

Bernard Bousset est très connu dans l’univers du commerce orienté LGBT. En effet, il a mis en place quelques établissements dans le quartier populaire du Marais.

Par ailleurs, il s’est engagé pour la prévention du VIH. En parallèle, il a précédemment exercé en tant que  président du Syndicat des entreprises gay ou SNEG.

Le parcours de l’Open Café

Bernard Bousset procède à l’ouverture de l’Open Café dans le quartier du Marais en 1995. A l’époque, il s’agit du premier bar gay comprenant une terrasse donnant sur la rue.

Bousset possède déjà le Quetzal dès 1994. Selon ses dires, le quartier du Marais est peu fréquenté à ses débuts.

De nombreuses boutiques et commerces  sont en vente ou fermées. Dès lors, l’immobilier est accessible à des prix raisonnables.

Les évolutions du quartier du Marais

En deux décennies, le quartier est devenu un secteur pour bobos. Les boutiques populaires ont laissé la place aux magasins de marques.

De plus, un complexe italien spécialisé dans la restauration et l’épicerie a augmenté les prix de façon considérable. L’ancien esprit festif a disparu avec l’apparition de riverains qui veulent résider dans un quartier vivant mais dénué de nuisances à leurs yeux.

Les fêtes qui font encore recette se cantonnent à la Fête de la Musique et au Gay Pride.

Plus d’infos sur la cession de l’Open Café

La vente de l’Open Café en faveur d’un fonds d’investissement a essuyé plusieurs critiques. La plupart auraient souhaité une cession pour un porteur de projet davantage communautaire.

D’après Bernard Bousset, la vente de l’établissement est un parcours de combattant. Au départ, il veut céder les murs et les fonds.

Malheureusement, pas un seul membre de la communauté n’a mis en avant une offre avec une vision nocturne de l’univers gay. De plus, vendre un café restaurant ne s’avère pas facile.

La vente qui s’est déroulé en février 2022 a intéressé plutôt les fonds d’investissement. Le bar va surement devenir une vitrine de marques qui cible plus la visibilité au détriment de la rentabilité.

A propos du Sneg

Bernard Bousset a initié le Sneg. Ce syndicat a largement contribué à la prévention dans les établissements gays.

La lutte contre le Sida est la priorité. Une publication dans le journal le Monde lui a permis d’être invité auprès de radios journaux et d’interviews télés y compris au Canada.

Découvrez plus d’actus ici.  

Crédit Photo : liberation.fr & tetu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.