Je vous propose d’en savoir davantage sur la transidentité. Cela permet de centrer une orientation qui est souvent dénoncée car elle est méconnue.

La différence entre transgenre et cisgenre

Un trans dispose d’une identité différente de son genre de naissance. Ces individus sont nés dans un corps qui ne leur plait pas, qui ne reflète pas leur identité.

Il veut modifier cette apparence initiale afin d’apparaître en société avec un état civil et des pronoms qui leur correspond. A contrario, un individu cisgenre est en accord avec son genre de naissance.

S’il est né avec des attributs masculins, il est en conformité avec son côté homme. Les cisgenres sont majoritaires par rapport aux transgenres.

Pour autant, l’identité du genre comme l’homme ou la femme diffère de l’orientation sexuelle. Cette dernière peut être gay, lesbienne, hétéro, bi.

Souvent, la confusion est faite entre transidentité et homosexualité. Dans les faits, une personne trans peut être hétéro, homo, bi ou même asexuelle.

Le cas de deux trans à titre d’exemple

Citée dans l’affaire Wikileaks, Chelsea Manning est perçu en tant qu’homme. La désignation des médias en a décidé ainsi.

Elle a pourtant précisé qu’elle se nomme Chelsea et qu’elle est une femme trans. Pour sa part, l’américaine Caitlyn Jenner  s’est appelé initialement Bruce.

Elle fait partie du clan Kardashian-Jenner  et elle est même une médaillée olympique. En faisant la couverture de Vanity Fair, elle a décidé d’annoncer sa transition de femme trans.

Elle a demandé à être appelée Caitlyn. De son côté, l’association LGBT américaine GLAAD recommande l’usage de pronoms féminins pour citer Caitlyn Jenner.

Les désignations des transgenres

En Amérique du Nord, le pronom neutre THEY permet de régler l’usage des pronoms. Les suédois font appel au pronom neutre HEN pour proscrire les stéréotypes destinés au genre.

La France n’adopte pas de langage particulier.

Les stéréotypes persistantes et les erreurs courantes

Parfois, les travestis sont confondus avec les trans. Or, les travestis ciblent le cross-dessing.

Ce sont des hommes costumés en femmes et l’inverse est possible. Les drag queens et les drag kings ne sont pas nécessairement des trans.

Auparavant, le terme transsexuel était utilisé. Il a reçu une connotation différente depuis que les médecins l’ont considéré comme un trouble psychiatrique.

Actuellement, le terme transgenre ou transidenditaire est utilisé. Les personnes trans ne passent pas nécessairement par une opération chirurgicale.

En fait, la transidentité est une sensation intérieure à la fois intime et personnelle. Retrouvez d’autres articles ici.

Crédit Photo : liberation.fr & vivre-trans.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *